Patients c’est un film qui nous raconte comment un jeune grand mec sportif devient un poète urbain : de la tétraplégie à la canne avec beaucoup de courage et d’espoirs adaptés.

J’ai découvert la vie (la vraie) de Grand Corps Malade à travers Patients. C’est un film humain, qui parle de vulnérabilité, de sincérité, de désespoir, de souffrance, de rire, de rencontres, d’envies, de rêves brisés, d’espoir et d’espoirs adaptés.

L’histoire de Patients : 

« Se laver, s’habiller, marcher, jouer au basket, voici ce que Ben ne peut plus faire à son arrivée dans un centre de rééducation suite à un grave accident. Ses nouveaux amis sont tétras, paras, traumas crâniens…. Bref, toute la crème du handicap. Ensemble ils vont apprendre la patience. Ils vont résister, se vanner, s’engueuler, se séduire mais surtout trouver l’énergie pour réapprendre à vivre. « 

L’histoire en image : 

Vous le savez je ne sais pas faire de « critique ». Je ne parle que des films qui sont avec de bons acteurs, avec un belle réalisation. Tout cela est pour moi un moyen de vivre une histoire et de ressentir.

Patients est un succès de ce côté. On est en immersion dès les premiers instants. On est coincé dans ce corps qui la mal et qui a perdu ses rêves et sa liberté de bouger. La liberté d’être indépendant.

PAT_J20_285 - copie

On réalise la gratitude de pouvoir s’habiller, faire pipi ou manger seul. On comprend à quel point la beauté de la vie est dans tous les petits gestes du quotidien.

On suit les évolutions des personnages dans leur combat de « bouger » et de se réinventer avec la mobilité en moins. Leur manière de rire de tout et d’eux-même, de « vivre normalement » avec le poids de la souffrance et de l’immobilité en plus.

On comprend que chaque histoire de handicape est unique même si le fauteuil est identique. On réalise que la solidarité et le rire sont essentiels pour survivre.

PHOTOGRAMMES_98552 PHOTOGRAMMES_36702

On découvre (pour ceux comme moi qui ne connaissais que son nom mais pas ses sons) la puissance de ces mots et des tournures qui piquent le cœur et touchent l’âme. Je suis d’autant plus heureuse de vous offrir un CD du film ! (en bas de l’article).

C’est beau et humain car on vit le courage et le désespoir. On se rappelle que la vie est bien dans chaque respiration et aussi dans ce but qu’on lui donne. Cet espoir, cet objectif, ce rêve qui nous permet de nous lever le matin avec envie et de nous coucher le soir avec espoir !

Derrière la notion d’espoir adapté il y a le besoin de réalisme mais aussi l’envie de chercher du sens et du plaisir avec ce qui nous ai possible de faire. J’ai aimé découvrir son parcours. Il devait être un « prof de sport parmi tant d’autres » et un basketeur. J’ai aimé comprendre comment il a réussi à transformer sa douleur en message universel. J’ai trouvé cela inspirant de savoir que cette nouvelle route était encore plus belle et unique. Il a réussi à marcher mais surtout à accepter son humanité, sa vulnérabilité et pour moi c’est ça qui a fait son succès et l’a rendu célèbre.

Il est la preuve que nous avons tous plusieurs talents et dons. Parfois c’est nous qui choisissons et parfois c’est la vie qui nous pousse à continuer de chercher.

Et vous, c’est quoi votre espoir adapté ?

Petit jeu concours : Je vous offre un CD pour découvrir la musique du  film pour cela il suffit de répondre à ma question !