Je vous parle beaucoup de mon métier/mes jobs en ce moment, car c’est la fin de l’année et donc les bilans avec toutes mes listes qui vont fleurir en janvier.

J’ai presque toujours eu à me plaindre de mon patron dans mes derniers jobs. Je sais, vous me direz, comme tout le monde non ? On m’a même dit que j’avais un problème avec l’autorité. Je réalise à 33 ans que c’est faux. Je suis aussi exigeante avec mes boss qu’avec moi même.
J’ai donc besoin de méritocratie et d’exemplarité dans mon quotidien professionnel. J’ai la chance d’avoir enfin trouvé mon mentor qui réunit ces 2 qualités et bien d’autres. Je vous rassure, il ne lira pas ces lignes, donc je ne les écris pas pour négocier une augmentation de salaire… et puis, je crois bien que je lui ai déjà tout dit !!

J’apprends donc un nouveau métier dans l’univers de l’audiovisuel (pour la partie technique car mon métier de commercial conseil, je le connais bien). Cela me renvoie à mon tout premier métier : habilleuse en backstage pour Sonia Rykiel.
J’adore connaître les dessous, entrevoir la technique et voir les plateaux de tournage. C’est passionnant. C’est pour cela que j’adore mon nouveau métier.

C’est presque plus difficile que le web , car on doit vendre un concept et un principe de réalisation : en bref, regarde la référence et, suis moi dans ma tête… je vais te faire voyager.

Je dois avouer que j’ai de la chance. Nos clients sont prestigieux et notre équipe hyper efficace.

D’ailleurs, un de mes premiers projets m’a même permis de travailler avec 2 amies : Noémie et Marie Camille pour  ProdCast TV.
J’ai hâte de pouvoir trouver une marque avec qui nous pourrions réaliser une vraie saga -une web série qui ose le décalage-  pour assister à un tournage sur une longue période.

Enfin, je crois que ce que j’aime le plus, dans ce nouveau métier, c’est la liberté et la confiance. Notre métier de commercial est très ingrat et difficile, dans les débuts surtout (et par « temps de crise », je vous laisse imaginer).
J’ai la chance d’avoir un boss qui, en plus d’essayer d’être drôle, me soutient, me motive, m’aide et me donne sa confiance dans ma manière de gérer mon temps et mes projets.

C’est en regardant 3 ans en arrière que je me dis que ma vie peut être un peu complexe de l’extérieur (et hélas me fait craquer parfois), mais qu’elle est tellement enrichissante à vivre. Grâce à quelques bons outils et plein de pros, je me demande parfois pourquoi tout le monde ne travaille pas comme ça.
Cet article est un peu l’apologie du télé travail et pourtant je peux vous garantir que j’adore retrouver mes collègues, l’esprit de groupe, les brainstorming déconnants et les bouffes du midi tellement drôles et dingues !!
L’équilibre, c’est sûrement ça la clef. J’en reparlerai beaucoup en 2014, car c’est un de mes objectifs principaux : tenter de garder un bon équilibre.

Bon je vous laisse, j’ai des rdv à prendre ^^