Peut-on s’habiller comme on veut lorsqu’on est une femme ?

Choisir de s’habiller comme on veut lorsqu’on est une femme ? Cela semble une non question en 2019 en France et pourtant…

J’avais envie d’en parler lorsque j’ai découvert avec une immense surprise les statistiques mes 2 vidéos où je parle de garde robe minimaliste ci dessous avec 34 000 et 8 700 vues (ce qui est énorme pour mes statistiques de petite chaîne).

J’y explique comment le minimalisme à changer ma vie de femmes en simplifiant ma garde robe, avec même la création d’une tenue unique.

Cela fait 1 an 1/2 et mon évolution continue, je réfléchi à cette liberation du vétement

La mode c’est bien politique : cela maintient dans des rôles genrés, de classes etc. C’est avec l’émission « Je porte donc je suis » Miroir Miroir / Binge Audio de Jennifer Padjemi que j’ai pu aller encore plus loin dans ma réflexion. Alice Litscher, professeure à l’Institut Français de la mode, explique pourquoi la mode est si importante.

Car une femme doit s’habiller : à la mode mais pas trop, féminine mais pas trop vulgaire, sexy sans être salope, coloré sans être un clown, sérieuse mais confortable (ça c’est de moi, pour moi). Les injonctions sont très nombreuses car le corps de la femme appartient à la société patriarcal (avortement, sexualité, grossesse) et tout le monde va nous le rappeler.

Cet aspect de la culture du viol est essentiel à comprendre pour réussir à libérer les femmes de cette oppression du « regard de l’autre » sur ce qui est bien ou mal.

 

J’y ai beaucoup réfléchi dernièrement car depuis 6 mois, j’ai décidé de ne plus porter de sous-tif ? Simplement car en rentrant de Thaïlande, j’avais l’impression d’être dans un horrible corset. C’est une immense libération (et bientôt un poste d’économie importante) qui fait remonter très violement les peurs d’agressions et de harcélements au quotidien. Car oui ce ne sont pas des animaux sauvages (souvenirs de la campagne de la RATP et mes idées pour vraiment illustrer le harcèelement), mais bien des êtres humains hommes et femmes qui insultes dans la rue et les transports)

Je choisi de prendre ce « risque » de ne pas « cacher ce sein que je ne saurai voir ». C’est bien un risque car ayant une forte poitrine j’ai déjà entendu au moins une vingtaine de personnes m’expliquait que cétait normal de me faire agresser dans la rue si je mettait un décolleté (comprendre un t shirt avec un col V). Ce choix m’a fait descendre ma colère contre les hommes qui se baladent torse nu dès qu’il fait chaud (pendant que les femmes sont jugés sur un short ou un débardeur trop court). Oui la jalousie et la colère ont une fonction essentielle : nous rappeler de défendre notre espace.

J’espère que les

Limiter le risque : demander aux parents de garçons de prendre leur responsabilité dans leur discours. Très bon article sur « La discussion que vous devriez avoir avec votre fils à propos du viol »

Je rêve d’un monde où tout le monde peut s’habiller en fonction de ses envies, quelque soit son genre ou ses kilos ou sa couleur de peau.

 

Et vous, vous choisisez comment votre contenu ?

Une dose d’amour et de réflexion pour cheminer ensemble


    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

    Bk to Top