Pleurer en public : honte ou vulnérabilité

Si l’on est une femme c’est toléré, mais avec de plates excuses.

Si on est un homme c’est formellement interdit, au risque de se voir virer du boysclub, avec insultes homophones et misogynes !

 

Hier j’ai osé pleurer, à chaudes larmes. J’ai eu la chance d’avoir les bras d’une amie pour accueillir mes sanglots qui se sont calmé en quelques minutes.

 

Je dis Oser car cela a été un long apprentissage de ne pas ravaler mes larmes.

Apprendre à prendre le temps.

Apprendre à demander le soutien nécessaire pour s’effondrer quelques instants.

Apprendre à accepter sa vulnérabilité et sa condition d’être émotionnel humain.
Apprendre à vivre ses émotions, sans s’excuser et sans en avoir honte !

 

 

Peu importe la raison, j’avais besoin de nettoyer l’ancien trauma qui venait me dire « c’est fini si tu m’écoutes et me fait un calin ».

 

J’ai pleuré, devant des personnes, beaucoup de personnes.

On m’a entendu et j’ai donc du résister à la tentation de dire « pardon » à ces inconnus qui ne savent pas qu’après un torrent de larme, vient l’apaisement.


3 minutes de larmes pour 1 heure de calme et une soirée pleine de rire et de plaisir.

 

Et vous, facile de pleurer ou difficile d’assumer notre condition d’être humain émotionnel ?

Pleurer en publicSi l'on est une femme c'est toléré, mais avec de plates excuses.Si on est un homme c'est formellement interdit, au risque de se voir virer du boysclub, avec insultes homophones et misogynes !Hier j'ai osé pleurer, à chaudes larmes. J'ai eu la chance d'avoir les bras d'une amie pour accueillir mes sanglots qui se sont calmé en quelques minutes.Je dis Oser car cela a été un long apprentissage de ne pas ravaler mes larmes.Apprendre à prendre le tempsApprendre à demander le soutien nécessaire pour s'effondrer quelques instantsApprendre à accepter sa vulnérabilité et sa condition d'être émotionnel humainApprendre à vivre ses émotions, sans s'excuser et sans en avoir honte !Peu importe la raison, j'avais besoin de nettoyer l'ancien trauma qui venait me dire "c'est fini si tu m'écoutes et me fait un calin".J'ai pleuré, devant des personnes, beaucoup de personnes. On m'a entendu et j'ai donc du résister à la tentation de dire "pardon" à ces inconnus qui ne savent pas qu'après un torrent de larme, vient  l'apaisement.3 minutes de larmes pour 1 heure de calme et une soirée pleine de rire et de plaisir.Et vous, facile de pleurer ou difficile d'assumer notre condition d'être humain émotionnel ?#hypersensible #hautpotentiel #bienvivresesemotions #hpi #hpe #penseevisuelle #mantra #aimersescycles #coaching #hypersensibilité

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bk to Top