Expliquer simplement le consentement sexuel pour lutter contre la culture du viol

Après vous avoir parlé d’amour et de sexe, j’avais envie de parler de consentement. Je trouve que cela va forcément avec car oui le plus grand danger n’est pas « le mec bizarre dans une allée sombre » mais bien le « gentil nouveau boyfriend » qui ne sait pas faire la différence entre son désir et votre désir. Je sais que ce sujet a déjà été beaucoup abordé et pourtant il est toujours d’actualité. Alors voici un petit résumé en images et en mots pour répondre à « mais pourquoi cela semble si compliqué à comprendre le consentement ?  »
Le sexe est tabou. C’est un péché pour de nombreuses religions. Peu de familles osent aborder le sujet avec leurs enfants et c’est youporn qui va les « éduquer » ou les romans comme « 50 nuances de Grey ». Tout le monde a peur car les films pornos sont la seule et unique référence (heureusement cela change un peu) sexuelle, et bien moi ce qui me fait peur c’est le succès de « 50 nuances ». Ce livre-film est une catastrophe pour les femmes, pour la notion du consentement. Sous couvert de l’apologie d’une soi-disant sexualité SM (demandez à des vrais fans de BDSM ils vont vomir) le pervers Mr Grey a une excuse pour ne pas respecter son partenaire, se donner le droit de la harceler et ne jamais respecter ses limites (c’est l’inverse du BDSM donc !). C’est bien expliqué par ici, ce succès prouve que le consentement est très flou pour tout le monde, homme ou femme, puisque ce film a été plébiscité par de nombreuses femmes. Gloups. Vous pensez vraiment comprendre le consentement ? Je vous invite comme dans la vidéo ci-dessous de remplacer le mot sexe par « une tasse de thé » et voir si cela est toujours aussi sexy et excitant.

Maintenant, je vous invite à revoir le film 50 nuances et remplacer le sujet sensuel des scènes par une tasse de thé. Dites moi que vous n’êtes pas très très mal à l’aise maintenant ?

Alors pourquoi toutes ces femmes ont aimé (ont été excitées de) voir une femme plaquée contre le mur ? Car il y a un grand flou entre l’érotisme de la « fougue » et le consentement qui impose une demande et une réponse claire. C’est cette haine du consentement qui pose un soucis. Demander serait peu viril et peu sexy pour un homme. Ah bon ? D’ailleurs vous avez peut-être suivi le malaise sur les campus américains où les étudiants poussent au viol avec le beau slogan « No means Yes » « Yes means Anal » … Alors là c’est plutôt clair non ? La femme n’a pas le droit de dire ce qu’elle désire, c’est l’homme qui impose pour prouver sa virilité. Nous sommes ici au cœur de la culture du viol, je dirai même au cœur de la guerre du viol. super hero fessee Quelle est la différence entre James Bond (qui embrasse de force), Batman ou Superman (qui donnent des fessées) et ces jeunes étudiants américains ? Parce que c’est ce que l’on apprend aux hommes. David Wong a eu l’immense courage de parler en tant qu’homme (ici et traduction française ici) de cette culture qui l’a fait longtemps douter. Voici les 7 raisons selon lui qui expliquent pourquoi les hommes ne comprennent pas le consentement sexuel (si vous n’avez pas le courage de lire l’article) : 7. Imposer son désir aux femmes les fait tomber amoureuses 6. Demander la permission est un signe de faiblesse 5. Les femmes aiment être conquises et font donc toujours semblant d’être inaccessibles. 4. Tout ce que fait une femme a pour but d’allumer la faim masculine. 3. Agression sexuelle = mec dans une ruelle sombre avec un couteau 2. Tout rapport sexuel en dehors du mariage (hétérosexuel) est mal. 1. Les mecs sont comme ça ! Comme avec la tasse de thé, dès que l’on change le sujet cela semble tellement évident. Cela prouve qu’en effet la problématique n’est pas le consentement mais bien

Consentement + Sexe = Quoi ? What ? C’est quoi les règles déjà ?

consentement J’espère que tous ces exemples vous aideront à mieux faire le tri au niveau du consentement sexuel. Car même si c’est un sujet qui m’intéresse beaucoup en tant que femme et féministe, je réalise qu’il y a encore des zones de flou. Et pour vous, c’est évident ou flou le consentement sexuel ?

Une dose d’amour et de réflexion pour cheminer ensemble


    Comments

    • Nathalie

      J’ai de la chance, dans mon couple, c’est très clair dans les deux sens. Quand on n’a pas envie de sexe, il n’y en a pas. Il peu y avoir un moment tendre à la place ou pas du tout, si l’un de nous deux a besoin d’air. On reporte, c’est pas grave.
      Effectivement, j’ai été troublée moi aussi devant le succès de 50 nuances de Grey. J’ai l’impression que les filles ne réfléchissent pas beaucoup. Le mec est canon et richissime et après ça l’encéphalogramme est plat. Alors que c’est un putain de taré, c’est clair ! Je ne sais pas, peut-être qu’elles ne se rendent pas compte parce que ça reste une fiction. Qu’en vrai, elles ne seraient pas capable de supporter cela ne serait-ce qu’une semaine.
      Pour finir mon commentaire. Il y a une semaine j’ai été au ciné, j’étais assise à côté d’un jeune homme d’origine africaine, qui vit certainement en banlieue parisienne, et à un moment, ils ont passé la bande-annonce du 3ème volet de 50 nuances, et ça m’a beaucoup rassuré de l’entendre dire à son pote : « T’as déjà vu ce film ? C’est trop pervers, c’est un fou… » et moi qui hochait la tête et lui répondais : « Ouais, c’est un gros taré ». Heureusement, il y a des hommes qui prennent un peu plus recul et qui voient bien que ce n’est pas normal. Ouf !

      • Olivia

        Ah bah cela me donne des frissons de voir que certains hommes voient aussi que c’est un taré et que la personne qui a écrit ce livre à de un gros soucis avec la sexualité mais aussi son estime de soi (ou elle est dans la case des pervers et c’est pire).

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

    Bk to Top