Depuis 2016, j’ai envie de lancer une chaîne Youtube mais j’avais réussi à me créer une belle liste de raisons (plus ou moins valables) pour ne pas le faire.

J’avais des raisons techniques (je n’ai pas de matériel, je ne sais pas faire de montage, je ne connais pas les réglages à faire pour la lumière etc) et des raisons plus personnelles. J’avais très peur de prendre la parole en montrant mon visage.
Pourtant, j’écris sur ce blog depuis 2011 (avant il s’appelait quandjeseraigrande.net) et cela ne m’a pas dérangé car je me cachais derrière les mots et quelques rares images de moi.

Heureusement la vie est parfaite (je reviendrai sur ce concept) et j’ai eu deux belles motivations début 2018 : une pour la technique (une rencontre géniale) et une pour le timing (M6 voulait faire un reportage sur les hypersensibles)(visible ici à la minute 15’21).

Lancer ma chaîne youtube a réellement été un pas immense extrêmement anxiogène.

Nous avons fait 3 tournages avec Thomas pour 25 vidéos. Oui quand je me mets à traverser ma peur, j’y vais d’un coup !
Il a tout gérer pour moi, du tournage au montage. Je devais m’occuper des textes et de ne pas trop bafouiller … Je n’aurai jamais pu me lancer sans faire appel à lui pour me décharger de tout ce côté technique qui reste un énorme frein pour moi qui n’aime pas ça.

On a choisi de filmer chez moi en plan fixe. Je voulais faire simple (d’ailleurs lancer un podcast aurait été sûrement plus simple mais bon) et me concentrer sur le fond et le message plus que sur l’esthétique (même si j’y suis très sensible par ailleurs).

J’ai choisi mes sujets favoris : c’est à dire des astuces et méthodes qui m’ont aidé dans mon exploration personnelle.

J’ai sauté le pas le 30 janvier 2018 avec comme objectif de publier toutes les semaines. Je l’ai fait sans jamais regarder les statistiques des vues (j’ai même oublié d’aller lire les commentaires) pour me concentrer sur la publication et oublier la peur…
Hélas, la peur était toujours là. Je passais mon temps à décaler les journées de tournage (sans excuses ni justification sauf d’avoir peur).

J’ai fait une pause cet été.
Cela m’a permis de réaliser à quel point cette peur viscérale des tournages n’était pas bonne pour moi. C’est une chose d’avoir du courage et de traverser sa peur mais delà à avoir des crises d’angoisses quotidiennes.

J’ai profité du mois de septembre et de mon changement de nom (aujourd’hui Rise & Shine est devenu simplement Olivia Tampon-Lajarriette) pour trouver une solution plus confortable et « relancer ma chaîne ».

Et vous, c’est quoi le pas qui vous a fait le plus peur dernièrement ?

 

Remonter en haut de la page
%d blogueurs aiment cette page :