Je pense trop (j’en ai déjà parlé ici) et je pense bizarrement… enfin différemment : j’aime les métaphores et les images, les comparaisons et je passe d’une idée à une autre. C’est parfois complexe à suivre … même pour moi !

Quand j’ai un projet (professionnel ou personnel) et que je dois prendre des notes, j’ai pris l’habitude d’utiliser les « mind maps » pour pouvoir garder ma vision en arborescence et ma rapidité de réflexion.

Vous pouvez facilement le faire avec un papier et un crayon mais c’est moins évident avec la version digitale. Il existe des outils en ligne, souvent payants. Le plus simple reste donc le papier et le crayon. En plus, vous pouvez utiliser de jolies couleurs. J’utilise Mindomo et Insight Maker ou Subtask. On m’a aussi parlé de Coggle et Open X mind et Canva (que j’utilise aussi par ailleurs pour des belles mises en page)

Le premier bilan pour mes changements de blog pour 2016

Pourquoi c’est idéal une mind map ?

  • Cela m’a permis de ne pas stresser avec des to do list infinies, car on réfléchit ici en catégorie et sous-catégories / tâches.
  • C’est réaliste pour un suivi de projet. Vous avez mis une seule ligne sur votre To do : hélas, il y a sûrement beaucoup plus de sous-tâches pour pouvoir la retirer de votre liste. Vous allez donc générer de la frustration en la voyant rester, alors qu’en réalité vous avancez. Le système de mind mapping est parfait pour indiquer toutes les sous-tâches derrière une plus vaste.
  • Cela permet de mettre en avant les personnes qui seront responsables de chaque tâche. C’est pratique pour le pro, mais aussi pour le perso : organiser à deux vos prochaines vacances, par ex.
  • Cela répond aussi à la question de ma personnalité. Pendant trop longtemps on m’a dit que j’étais dispersée et « trop « . Mais non ! En réfléchissant comme ça,  je peux avancer sur chacune de mes branches comme je le veux.
  • C’est beau. Graphiquement je trouve cela bien plus joli qu’une liste (et pourtant j’adore les listes) longue et monotone. J’y vois les pétales d’une fleur qui grandit et s’épanouit.
  • Cela existe l’imagination. Si vous travaillez en brainstorm c’est idéal car on travail par univers et cela est infini. J’aime l’idée de la continuité et d’une idée sans fin.

Notes pour les avancements de mes customisations et DIY pour mon home sweet home.

Et vous, vous préférez les listes classiques ou les mind maps ?

Remonter en haut de la page
%d blogueurs aiment cette page :