Cela fait un moment que je voulais en parler… et les événements de ces derniers jours m’ont donné l’impulsion pour me lancer.

La violence est partout à la TV, dans la rue et aussi dans notre quotidien. Nous vivons tous au milieu du bien et du mal. Nous choisissons tous le bien ou le mal. Tous les jours, pour toutes nos actions nous faisons ce choix.

Bien entendu les actualités nous montrent le pire du mal. Les atrocités ont révolté le monde entier et c’est tant mieux. Pourtant certaines réponses / réactions ont été tout autant saturées de haine et de mal.
Je ferme d’ailleurs la parenthèse sur le #jesuischarlie pour vous parler uniquement de ma vie, de la vôtre et non pas des actualités.

Oui, nous avons tous un jour choisi le mal. Je vous parle là de notre quotidien et non pas d ‘événements extra-ordinaires. Souvenez vous, ce mascara qu’on a « oublié de payer », les critiques et insultes envers une copine de classe qu’on acceptées sans broncher, les accusations qu’on a lancées sans fondement réel ..

Savoir pardonner à ses agresseurs 2

Tout cela pour vous dire que j’ai dû chercher pendant longtemps au fond de moi et de mon cœur pour comprendre que nous sommes tous des êtres humains, des êtres d’amour, d’ailleurs #jesuisamour (si je dois rebondir sur l’actu et le buzz de #jesuischarlie).

J’ai vécu certains événements qui m’ont marquée au corps et au cœur. J’ai mis du temps et de l’énergie pour les digérer et vivre avec au quotidien sans trop en subir les conséquences.

Aujourd’hui et depuis quelques mois, je suis fière et heureuse de dire « je pardonne ». Pas parce qu’on m’a dit que c’était bien de le dire, mais parce que, sincèrement, je pardonne à celui qui a failli me briser (en me transformant en victime), à celles qui ont cassé ma féminité et à tous les autres. Je pardonne à ceux qui font du mal « sans le vouloir », à ceux qui disent du mal « parce qu’on rigole, nan mais », à ceux qui imposent leur vérité sans voir que chacun est différent.

Savoir pardonner à ses agresseurs 3

Ce pardon que j’ai réussi à mettre dans mon quotidien, petit à petit, pour qu’il soit sincère et profond m’a apporté énormément.
J’ai réalisé qu’en pardonnant aux autres, je me pardonnais surtout à moi même de n’être qu’humaine. Je me donne une chance de m’aimer vraiment avec mes qualités et mes défauts. J’arrive tout doucement à m’aimer malgré mes fautes. J’arrive à diminuer la culpabilité (OK soyons sérieux, y a encore du boulot là sur ce chantier ^^) et à me concentrer sur l’essentiel : l’amour.
Vous verrez que cette année sera sous le signe de l’amour et de la douceur (même si je vous écris cela en bossant le week end, hihi).

Je sais que certains trouveront mon message futile, facile ou opportuniste. C’est sûrement à cause de cette peur du jugement que j’ai eu du mal à me lancer et à trouver les mots. J’espère surtout que mon témoignage vous donnera la force de pardonner à 1 ou 2 personnes de votre entourage (ou à vous même !).

Et vous, à qui avez-vous avez envie (peur) de pardonner ?

Crédit photo : mes vacances avec la mer parce que cela fait du bien <3 et depuis le temps que je dois vous faire mon article sur la Corse !