mais c'est pas lui...

mais c’est pas lui…

Je tente de travailler 4 heures par semaine comme Tim Ferris pour avoir le temps de concrétiser encore plus de projets. Oui, j’ai toujours eu beaucoup de projets en cours, trop selon mon entourage, car beaucoup ne se finissent pas … selon les mauvaises langues.

Je dirais simplement que je vis en mode projet (certains travaillent comme cela, moi cela va plus loin). Dès que j’ai un rêve, je le note dans ma super appli/site Wunderlist (avant j’étais has been, j’écrivais sur un petit cahier) et je cherche un partenaire pour vivre pleinement ce projet.

Je le faisais en fonction des rencontres, de mon temps libre, des envies du moment, de mon ressenti… bref au feeling,

et un jour…

J’ai lu La semaine de 4 heures et ma vie est devenue cohérente, logique, normale. Lui, il avait réussi (et encore plus que ce que j’aurais pu l’imaginer) à gagner sa vie, s’amuser, relever des défis, rencontrer de nouvelles personnes… croire et construire de nouveaux rêves chaque jour.

J’avais trouvé mon mentor, enfin, car j’ai toujours cru que je le trouverai un jour dans mon chef (du moment) et jamais, oh mon dieu non jamais, il n’avait l’étoffe.

Pourquoi je suis amoureuse de Tim Ferris (non je n’exagère pas, je suis une émotive Monsieur) :

– il est super sexy, cela joue car j’ai dit que j’aimais beaucoup Salomé mais pas assez musclé pour moi 🙂

– il parle de sa vie et donc ce n’est pas bullshit. Pour les plus sceptiques d’entre vous : lisez la partie sur la gestion de son temps avec les mails, les réseaux sociaux et les priorités : vous serez bluffés !!

– il me nous prouve que, oui, on peut avoir plusieurs talents :

Champion national de Kickboxing en Chine / Premier américain de l’histoire à détenir un record du monde de Tango / Acteur dans des séries télévisées en Chine et à Hong-Kong / Expert en langues appliquées en chinois, japonais, espagnol et allemand / Maître de conférence en entrepreneuriat à l’université de Princeton.

– il nous fait dire plein de « Oh, non ! » …  C’est dingue et presque des OMG en le lisant car il a osé créer le « management par l’absence » et « redonner de la liberté et de la confiance à ses prestataires »,

– il ose dire qu’il a une petite société : il est seul … avec plus de 200 prestataires qui travaillent pour lui mais pas de salarié,

– il profite de la vie en donnant toutes les taches « chiantes » de sa vie à des assistants à l’autre bout du monde : de la lecture de ses mails à l’organisation de ses repas ou encore des cadeaux à offrir,

– il nous force à penser « out of the box » et c’est tellement bon d’imaginer des choses dingues, de se forcer à penser différemment !

Tim Ferris. Je vous avais dit qu'il été sexy non?

Tim Ferris. Je vous avais dit qu’il était sexy non?

Je suis donc en train de travailler sur ma muse* et mes mini-retraites* (ahahhahaha il faut lire le livre pour comprendre). C’est surtout un livre de life coaching et d’organisation.

So let it go and dream ^^

Si vous voulez acheter le livre il suffit de cliquer su l’image ci dessous et j’aurai la chance de gagner des bons cadeaux pour m’acheter son nouveau livre.


Pour ceux qui n’aiment pas les livres (honte sur vous), je vous laisse regarder les Ted talks. J’en avais déjà parlé qui proposent des solutions innovantes tant pour le business que le lifestyle en 6 ou 20 minutes.

[youtube X4Qm9cGRub0]

* Petites définitions pas top par moi-même, en attendant que vous lisiez le livre :

Muse : système de business qui fonctionne en autogestion et surtout sans vous.

Mini-retraites : des périodes de temps dans un lieu donné avec un objectif spécifique comme apprendre le tango en argentine pendant 4 mois ou le yoga à Bali pendant 3 mois (celui-là me plait beaucoup).