Je vous avais déjà parlé de mon amour pour l’astrologie et le mouvement des planètes. J’ai chaque année mon rendez-vous avec mon astrologue que j’adore pour faire le point sur ce qu’il va se passer au niveau des astres dans mon thème.

J’aime l’astrologie car ce n’est pas de la prédiction ou de la voyance. Cela donne un état des lieux du décor qui m’est proposé. Pour ceux qui trouvent cela bizarre, c’est un peu comme si je pouvais mieux préparer mes valises pour un voyage dans un lieu spécifique. Même si on ne connait pas la météo qu’il fera (c’est-à-dire sa météo personnelle et son humeur du moment), on connaît les grandes tendances de la saison. Si vous aimez regarder la météo alors vous aimerez peux-être aussi l’astrologie ?

Je vous en parle aujourd’hui car la vidéo d’Astroetik m’a fait découvrir que nous entrions dans un nouveau cycle de 7 ans avec Uranus en taureau. Il nous invite à ancrer dans la matière et à concrétiser notre nouvelle vision de soi. Ce nouveau « soi-m’aime » que l’on a découvert, inventé et testé depuis 2012.

Je m’amuse de découvrir qu’encore une fois, ces cycles correspondent bien à mes changements de vie.

J’ai intuitivement, depuis toujours, senti qu’il y avait comme un courant qui me guidait. Je comprends les sceptiques, mais étant hypersensible, ne pas s’intéresser à son environnement serait un déni de perceptions. C’est comme si vous me disiez que traverser une foule n’aura pas d’impact sur moi. Si la foule est amoureuse et joyeuse ou au contraire dans la révolte et la violence, croyez moi je ne vivrais pas la fin de ma journée de la même manière.

C’est cette approche très concrète que j’aime dans la lecture des astres d’Ozalee qui nous permet de mieux vivre notre vie émotionnelle et incarnée ici et maintenant. J’aime aussi les podcasts de Marie Sélène d’Invente ton ciel qui utilise beaucoup de métaphores pour expliquer les mouvements planétaires.

Enfin, je trouve aussi que de profiter des saisons, admirer la puissance de la lune et les planètes cela permet de redevenir humble et d’alléger nos soucis.

Vous n’avez pas la sensation que tout est parfait quand vous regardez le ciel étoilé la nuit ? On se sent incroyablement petit et pourtant parfaitement essentiel au décor.

Et vous, vous suivez les cycles et mouvements des planètes ?