Sélectionner une page

J’ai vécu mon premier moment de pleine conscience au village des pruniers en novembre 2015 (oui j’aurai mis presque 1 an 1/2 pour vous écrire cette aventure fabuleuse).
On y est allées avec 2 amies comme on part en week-end last minute, sur un coup de tête qui est devenu un coup de cœur. On avait envie de faire un break, de revenir à soi. On m’avait parlé à de nombreuses reprises du village et j’aimais déjà Thich Nhat Hanh. J’avais donc envie de découvrir son village des pruniers (Plum Village) et sa communauté.

Je n’imaginais pas à quel point cela allait bouleverser ma vie.

Village des pruniers Novembre 2015

Village des pruniers Novembre 2015

J’étais déjà dans un processus de changement bien avancé !
J’avais quitté le monde des salariés et j’accompagnais les indépendants à se lancer dans leur business.
J’avais un super amoureux avec qui je vivais (c’était la première fois que je vivais en couple de ma vie).
J’avais un coach et une énergéticienne que je voyais régulièrement. J’avais surtout déjà testé 15 ans de méthodes pour « mieux-vivre ».
J’avais suivi quelques mois plus tôt ma formation de « magnétisme et d’énergéticienne ».
J’avais déjà mon nouveau tatouage dans le dos avec un de mes totems le Tigre blanc.

Ma vie avait déjà bien bougé et j’en avais des preuves dans mon quotidien. Je pensais sincèrement que j’étais heureuse !

Si vous ne connaissez pas du tout Thich Nhat Hanh, voici une vidéo avec Oprah qui résume bien sa vie et sa philosophie.

Je n’ai pas eu la chance de le croiser, car il a des centres dans le monde entier et il était en Asie à l’époque où j’étais en France, à côté de Bordeaux.

Cette première retraite était spéciale mais nous ne le savions pas encore. C’était le début de la retraite d’hiver (moment où pendant 3 mois les nonnes et les moines restent entre eux avec quelques laïques habitués pour se ressourcer). Nous avons eu beaucoup de temps libre car il n’y avait pas de thème spécial et d’enseignements de prévus.

Paysage gelé sur la route du hameau du haut du village des pruniers

Paysage gelé sur la route du hameau du haut du village des pruniers

Je me suis donc retrouvée face à ma plus grande peur : « ne rien faire » C’est ma coach de l’époque qui voulait m’apprendre à « être » plutôt qu’à « faire » et bien c’était 100% le programme ! Gloups.

Le programme de Pleine Conscience, qu’a prévu Thich Nhat Hanh, nous laissait beaucoup de temps et la partie noble silence (ne pas parler entre 20h et 8h du matin, sachant qu’on se lève à 5h30) m’a particulièrement bouleversée.
J’ai découvert qu’on pouvait être avec les autres et rester seule avec soi-même. J’ai découvert qu’on pouvait vivre à côté des autres et ne consacrer du temps, de l’attention et de l’amour qu’à soi-même. Du coup j’ai surtout découvert que je ne m’aimais pas vraiment. J’avais l’impression pourtant que tout allait bien… mais quand on enlève le bruit autour (des discussions, des téléphones, des réseaux sociaux)… il reste soi-même et on réalise qu’on va devoir le développer pour créer le soi-m’aime.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

J’ai réalisé que je passais encore trop de temps à aimer les autres (sûrement pour qu’ils puissent m’aimer en retour) au lieu de m’occuper de moi et de m’aimer moi-m’aime. J’étais bien vide !
Cela m’aura fait verser beaucoup de larmes. Je pense que je n’ai jamais autant pleuré de ma vie depuis début 2016 (à mon retour donc) (j’aime toujours autant pleurer je vous en ai parlé ici).

J’ai compris au village des pruniers que oui j’étais arrivée chez moi, chez moi-m’aime (comme le dit un de ses beaux mantras).I have arrived i am home

J’ai donc commencé à faire de nouveaux changements : nettoyage de mon appartement (ici et ici), changement de métier (ici), nouvelle routine du matin (le yoga après 3 ans de running quotidien) et nouvelles habitudes pour le couple (qui nous aura amenés vers l’amour inconditionnel et une rupture)

Je savais en arrivant que j’aurais besoin d’y retourner pour vivre à nouveau l’expérience avec un regard différent. C’est chose faite. Je reviens de mon 2e séjour qui était très différent (mais quel suspense ^^).

Et vous, vous connaissez Thich Nhat Hanh ?